Rumen Galabov: „J’aime l’adrénaline des matchs »

Après la présentation de Denis Toroman ( Denis Toroman: „I live and work basketball 24 hours a day” ) et de Mariusz Dziurdzia ( Mariusz Dziurdzia: „Nur wer alles gibt, kann mit sich zufrieden sein” ), Rumen Galabov est le prochain coach de la fédération qui se présente dans notre série d’interviews.

Quand est-ce que tu es arrivé au Luxembourg? Qu’est-ce que tu aimes ici?
Je suis venu au Luxembourg en 1997. C’est un petit pays propre, beau et calme avec des infrastructures bien développées.

Quels sont tes buts avec la fédération?
Mes ambitions en tant qu’entraîneur national sont de former et d’améliorer de jeunes joueurs/joueuses talenteux qui pourront plus tard atteindre un niveau individuel élevé qui les aidera à entrer dans une bonne université aux États-Unis ou à jouer en tant que professionnels en Europe comme Ben, Alex ou Magaly et à faire partie de l’équipe nationale masculine/féminine pour se mesurer avec les plus grandes nations de basket-ball.

Quels sont tes défis réguliers?
Je suis un entraîneur qui aime l’adrénaline des matchs. Coacher des matchs chaque semaine me manque énormément, pour moi il est difficile de s’habituer uniquement au régime d’entraînement.

J’attends avec impatience l’heure du championnat d’Europe pendant l’été.

L’autre défi est que nous entraînons les athlètes une ou deux fois par semaine dans le centre de formation et à mon avis cela ne suffit pas pour créer un cycle de travail normal.

Est-ce que tu peux décrire une journée de travail dans ta vie?
La journée de travail dépend de notre programme pour la journée. Par exemple, les mercredis et vendredis, j’ai un entraînement matinal à 8 heures avec les athlètes qui étudient au Sportlycée. Après l’entraînement, je vais à la fédération, en général nous nous rassemblons (les entraîneurs nationaux et notre directeur technique) pour discuter du programme de la semaine prochaine ou de certains événements.

Après les réunions dans la fédération, j’ai un entraînement le soir avec une des équipes que j’entraîne.

Les autres jours, je me lève à 7 heures, après avoir emmené mes enfants à l’école, je vais courir ou faire un rapide entraînement cardio pour moi.

Ensuite, je prépare l’entraînement de l’après-midi et je l’envoie à mes collègues (assistants coaches). Je fais aussi de nouveaux exercices de basket-ball que j’utiliserai à l’avenir avec mes équipes. Je lis des articles de basket-ball et je regarde les “coaching cliniques“ pour rafraîchir mes idées.

Je prépare également mon travail administratif (e-mails aux parents, entraîneurs, athlètes, etc.) Un jour par semaine nous avons l’habitude de nous voir (moi, Dénis et Mariusz) pour discuter et échanger des idées liées au basket-ball.

Est-ce que tu pourrais brièvement décrire ta philosophie de coaching?
Je suis le profil d’entraîneurs qui aiment le jeu rapide, le jeu collectif avec beaucoup des passes, la presse sur tout le terrain. Je traite les joueurs avec respect et je fais en sorte qu’ils se sentent tous importants en tant qu’individus et membres de l’équipe. Je m’amuse avec eux et en même temps je veux qu’ils travaillent dur et je suis sensible à leurs besoins. J’aide à développer leurs caractères et à être discipliné, également de faire ce qu’il faut pour le bien de l’équipe.

Par Kim Thesen , le 19/10/2020 à 09:25